Lien
©TaxRebate.org.uk

Pourquoi je ne pouvais pas approuver le rapport sur le cadre financier pluriannuel 2021-2017

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Lien
©TaxRebate.org.uk

La grande coalition des conservateurs et sociaux-démocrates a joué une partition budgétaire empreinte d’illusions et de faux-semblants.

Si elle a fustigé l’incompétence de la Commission, incapable d’exécuter les engagements du budget précédent 2014-2020, où les crédits de paiements n’ont jamais correspondu aux autorisations de programme, elle s’est fustigée elle-même, puisque les Commissaires responsables de ces manipulations comptables sont tous issus de ses rangs !

La logique profondément austéritaire de la construction, ou plutôt de la déconstruction européenne, reste inchangée. Même s’il acceptait de prendre en considération les demandes contenues dans cette résolution, le Conseil n’offrirait pas de solution pour relancer l’investissement et l’emploi. Le budget de l’Union ne passerait en effet que de 1,1% du PIB à 1,3%, soit seulement +60 euros par habitant et par an…

Dans ces 0,2 points, l’enveloppe pour la transition écologique ne serait rehaussée que d’à peine 700 millions par an ; celle des politiques de co-développement de 500 millions ; les programmes pour les projets structurants ne varieraient que très peu. Les amendements d’amélioration présentés par certains socialistes, des écologistes ou des députés de la gauche unitaire européenne, ont pour la plupart été rejetés. Il m’était donc impossible d’approuver ce budget de continuité.

mes derniers articles

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.