Lien

Pourquoi j’ai voté pour le système commun de TVA pour le régime particulier des petites entreprises

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les petites entreprises supportent des coûts de conformité liés à la TVA proportionnellement plus élevés que les grandes entreprises, ce qui va non seulement à l’encontre du principe de la justice fiscale mais entrave également l’entrepreneuriat.

Dans certains Etats, en-deçà d’un seuil de chiffres d’affaires, les petites entreprises achètent TTC et revendent TTC sans avoir à facturer ni collecter et provisionner en vue du paiement au fisc, mais les types activités éligibles et les seuils varient.

Il est proposé une série de mesures visant à réduire ces distorsions : un régime d’exonération communautaire (et non plus national) serait créé établissant une limite supérieure et une limite inférieure ; les Etats seraient incités à ne plus demander de déclaration de TVA aux petites entreprises exonérées ; un portail européen d’enregistrement faciliterait les démarches des entreprises souhaitant faire usage de la franchise de TVA dans un autre Etat.

Enfin, un guichet unique serait mis en place, visant notamment à supprimer la barrière de la langue pour les entreprises exerçant des activités transfrontalières.

mes derniers articles

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.