Le CETA n'offre aucune garantie de création d'emplois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cette semaine, en commission du Commerce international, j’ai émis trois suggestions à la commissaire Malmström :

1) S’ouvrir aux méthodologies hétérodoxes pour évaluer l’impact économique des accords commerciaux qu’elle négocie
2) S’interroger une fois pour toutes sur le “coût social” du libre-échange
3) Introduire un “ISDS citoyen” pour permettre aux travailleurs de saisir les juridictions compétentes en cas de violation des dispositions relatives au droit du travail contenues dans un accord

 

mes derniers articles

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.