Octroi du MES, une coalition inédite exhorte la Commission à défendre l'industrie de l'UE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bruxelles, 27/10/2016 (Agence Europe) – Les chefs de file du MES China Action Group – les Français Édouard Martin (S&D) et Emmanuel Maurel (S&D) et l’Italien David Borrelli (ELDD) – ont mobilisé une large coalition inédite qui, à l’aune de l’expiration du protocole d’adhésion de la Chine à l’OMC, en décembre, a adressé au président de la Commission, Jean-Claude Juncker, jeudi 27 octobre, ses conditions pour s’assurer que la future décision de la Commission concernant l’octroi du statut d’économie de marché (MES) à la Chine, attendue début novembre, ne fragilise pas davantage l’industrie européenne.

Cette coalition, qui inclut 35 députés issus des six principaux groupes politiques au Parlement européen, les fédérations de syndicats ETUC/CES et IndutriAll, l’association industrielle Aegis Europe ainsi que le Comité économique et social européen et le Comité des Régions, demande à la Commission de ne pas proposer d’inverser la charge de la preuve (les opérateurs chinois doivent continuer à prouver leur bonne foi, et non l’inverse), de maintenir les cinq critères établis par l’UE pour définir une économie de marché qui servent de base pour enclencher les enquêtes antidumping, et de n’introduire aucune forme de discrimination entre les différents secteurs industriels exposés au dumping chinois.

Enfin, les signataires demandent à la Commission de publier, de toute urgence, les résultats de  son étude d’impact et de sa consultation publique sur l’octroi du MES à la Chine. (Emmanuel Hagry)

mes derniers articles

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.