« Industrie : le Front National s’invente un combat contre le dumping chinois »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Communiqué de presse d’Emmanuel Maurel et d’Edouard Martin
Eurodéputés, Alliance des Socialistes et Démocrates (S&D) au Parlement européen

La Commission européenne vient de prendre une décision bienvenue contre le dumping chinois. En imposant des taxes anti-dumping rétroactives, d’un niveau compris entre 18 et 35%, sur les importations d’acier plats « laminés à froid » déversées sur le marché européen par des sociétés russes et chinoises, l’Union européenne se donne enfin les moyens de se défendre contre les pratiques déloyales. Nous nous en félicitons.

Mais chaque victoire s’accompagne de son lot de tentatives de récupération. À cet égard, la palme de l’hypocrisie revient à Gilles Lebreton, eurodéputé du Front national jusqu’ici peu concerné par le combat contre la désindustrialisation de l’Europe, qui attribue la décision de l’Union européenne à la pression effectuée par son parti…

cp_fn_dumping

Depuis des mois, nous avons pris la tête d’une bataille parlementaire au niveau européen pour protéger nos industries du dumping chinois et renforcer nos instruments de défense commerciale. Aux côtés de notre collègue italien David Borrelli, nous avons notamment fondé un groupe interparlementaire, transnational et transpartisan, de 70 députés, pour nous opposer à toute forme d’octroi du Statut d’économie de marché (SEM) à la Chine. Nous sommes donc aux premières loges pour juger de l’activisme du Front national sur la question.

Nous avons adressé une lettre aux ministres du commerce des 13 États qui bloquent le renforcement des instruments de défense commerciale de l’UE : parmi les signataires, 35 eurodéputés, mais aucun élu du Front national. Nous avons lancé une consultation publique ; nous nous sommes déplacés sur les sites industriels et sur le terrain, à la rencontre des syndicats et des citoyens, pour sensibiliser sur la question. Nous avons soutenu les démarches de la France et d’Emmanuel Macron pour faire bouger les lignes au Conseil quand les élus FN brillaient par leur absence dans les débats. Nous nous sommes enfin mobilisés pour que le Parlement européen vote une résolution qui appelle l’Union européenne à refuser le statut d’économie de marché à la Chine, texte sur lequel les eurodéputés Front national se sont… abstenus !

Qu’il est confortable de distribuer les bons points depuis les réseaux sociaux quand on fuit ses responsabilités parlementaires…

mes derniers articles

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.