Glossaire, j’y serre mes gloses

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Relu le “glossaire, j’y serre mes gloses” de Michel Leiris, sorte d’abécédaire poétique. Mille trouvailles.

Au hasard, et pour donner envie :

Famille : fameuse charmille d’infamie ,

cul : écluse musculeuse du luxe sensuel

con : monde nocturne de cocons, balcon de chrysalides

chagrin : grincements aigres, s’acharnant en crachin

bourgeoisie : gouge moisie

baroque : rocailleux et bariolé

algèbre : abrégé agile de givres cérébraux

angoisse : hangar poisseux, foisonnant de cent engins pour étrangler

accouplement : poulpe d’amants, en coupe

père : perpétuel pet de reptile

poésie : je l’ai choisie pour épousée

Michel Leiris, mots sans mémoire, coll l’imaginaire Gallimard.

mes derniers articles

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.