En tant que député, je prends part au vote de chaque rapport législatif, consultatif, résolution, lors de l’assemblée plénière du Parlement européen, une semaine par mois à Strasbourg, et en session extraordinaire à Bruxelles. Quotidiennement, les commissions parlementaires, qui sont les premières à élaborer ou amender un texte, constituent le coeur de l’activité législative. Je suis membre de la commission du Commerce international (INTA), de la commission des Affaires économiques et monétaires (ECON), et de la commission d’enquête sur les Panama Papers (PANA)

Session pleniaire à Bruxelles

Mais le travail de député européen consiste aussi à établir un contact permanent avec la société civile et les acteurs économiques. J’ai rencontré – pour parler des accords commerciaux, de la transparence, de la TVA – des représentants de dizaines de secteurs d’activité, de PME, et bien sûr de très nombreux syndicats et ONG..

Commission INTA

Je suis le responsable des socialistes européens pour les relations commerciales de l’UE avec le Maghreb et le Machrek. Opposé aux méga-accords commerciaux transatlantiques (TAFTA, CETA, TiSA) qui libéralisent au lien de réguler, je défends le principe d’une Europe stratège, capable de protéger ses industries de la concurrence chinoise, et son agriculture paysanne face aux agro-industries. Je veux une Europe soucieuse du développement de l’Afrique et des pays de son voisinage immédiat. Au quotidien, je m’oppose donc à ceux qui refusent que l’UE enclenche réellement le tournant du juste-échange.

Commission ECON

Ici, nous abordons les questions relatives à la zone euro, la gouvernance économique, les règles budgétaires, ou encore la régulation des banques et des marchés financiers. En tant que rapporteur ou négociateur pour mon groupe, je me suis investi sur les dossiers proposant des alternatives à l’austérité budgétaire (changer le système du Semestre européen, mettre en oeuvre une réelle solidarité entre les États) et sur la fiscalité des entreprises, en particulier des multinationales.

Commission PANA

PANA s’inscrit dans le «réveil fiscal» du Parlement européen, qui a créé à la suite du scandale Luxleaks en novembre 2014 une commission spéciale TAXE 1, renouvelée (commission TAXE 2). Membre de ces deux précédentes commissions, j’ai participé à leurs rapports finaux – feuille de route du Parlement européen en la matière. La commission PANA ayant des pouvoirs d’enquête, nous avons désormais accès à davantage de documents et j’y poursuis mon travail pour imposer de véritables garanties démocratiques en matière de fiscalité des sociétés.

Les chiffres de mon activité parlementaire au 15 décembre 2016

  • 2 fois rapporteur
  • 2 fois rapporteur pour avis législatif
  • 4 fois négociateur de mon groupe politique
  • 1 fois négociateur de mon groupe politique sur un avis législatif
  • 9 co-signatures de résolutions
  • 28 interventions en session plénière
  • 93 explications de vote écrites
  • 38 questions parlementaires écrites
  • 544 amendements