Emmanuel Maurel est intervenu ce mercredi 18 décembre pour interpeller les députés européens sur l’incompatibilité entre l’accord de libre-échange UE-Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay et Venezuela) qui implique d’importer massivement des produits tels que le soja ou la viande, responsables de la déforestation de l’Amazonie et d’émissions de gaz à effet de serre, et le projet de Green New Deal porté par la Commission européenne qui est elle-même favorable à l’ALE.